< retour à l'édition 2015


Compte rendu

de l'édition 2015

La 7ème édition des Nuits Photographiques de Pierrevert a connu un succès sans précédent ; Elargie à l’échelle de la communauté d’agglomération de Manosque, elle a intégré cette année une nouvelle dimension géographique et temporelle avec une exposition à la Fondation Carzou de Hans Silvester, le parrain de cette édition 2015, qui durera jusqu’à la fin Septembre.
Le temps fort, qui reste le festival de Pierrevert, a rencontré un public très nombreux et séduit par les expositions de grande qualité présentées dans des lieux magnifiques tels que les caves vinicoles Petra Viridis.et La Blaque, les chapelles St Patrice, de Régusse ou de Montfuron, le musée du vin, les salles de la Frâche..

On a dénombré plus de 2000 visiteurs sur l’ensemble de ces lieux sans compter les temps forts des vernissages de l’exposition de Hans Silvester et ses enfants bergers, de Denis Brihat et sa vision originale des fruits et légumes « autoportraits »,de Pierre Faure et ses gisants, de Céline Ravier et Martha Rossignol et leur regard sur une autre Ethiopie, celle des pèlerinages ;




Mais aussi...

- Une présentation exceptionnelle de photos de Vivian Maier, portraits ou paysages Haut Alpins, une infime partie d’une œuvre magnifique récemment retrouvée et l’aimable collaboration de l’association créée pour valoriser son œuvre.
- Un public attentif lors de la leçon de photo de Hans Silvester et fasciné par sa personnalité généreuse et son engagement envers l’environnement mais aussi envers ces peuples de l’Ethiopie qui ont su préserver leur culture et leur art spontané, leur relation privilégiée à la nature, protégés mais de plus en plus vulnérables .
- Des jeunes auteurs qui ont soumis leur travail à l’œil critique de grands professionnels tels que Peter Knapp , toujours fidèle au festival , qui s’est prêté au jeu de la lecture de portfolios pendant toute une journée avec l’aide de deux galeristes appartenant au prestigieux « Paris Photo »- Nathalie Locatelli ( galerie 127de Marrakech et Corinne Tapia, ( galerie sous les étoiles de New York),et d’Olivier Bourgoin - Des ateliers organisés également par Phox/Olympus, assortis de balades dans le village pour appréhender le travail photographique et une présentation d’appareils de haut de gamme, dans la salle polyvalente ;
Environs 500 personnes ont assisté chaque soir aux projections nocturnes, et ont exprimé leur choix à travers le vote du public ,dont le prix a été décerné à Michael Augustin pour son approche décalée mais très artistique, mettant en scène la poupée Barbie dans une relation improbable avec des humains.
- Le prix de jury, qui était présidé par Rob Van Bracht , directeur artistique Hollandais ,entouré de Nathalie Locatelli, Corinne Tapia, Didier Kessler, Dominique Dattola et Frédérique Babin a été attribué à Marie-Laure Louis, jeune artiste Mauricienne, attirée par le Mississipi et la Nouvelle Orléans : Photos en noir et blanc intitulées « laisser les bons temps rouler »à la rencontre des gens , et de leur culture profonde.
- Un prix spécial a également été décerné par le jury à une œuvre très particulière « la Cella moderne » de Philippe Du Crest, une intrusion dans le milieu de la chirurgie, parfois violente, et toujours très esthétique et comme désincarnée. Ces heureux lauréats auront le privilège d’être publiés dans le très réputé magazine « Photo »avec qui nous avons engagé cette année un partenariat que nous espérons durable..

La nouveauté de cette 7ème édition était la présence d’une artiste en résidence avec sa «photomobile» qui pendant plus d’une semaine a photographié les gens d’ici, selon son concept qu’elle définit comme «le sens de la terre». Plus de 600 portraits qui ont été édités dans un livre...

Toute L’équipe des Nuits Photographiques remercie :

- nos partenaires publics ; Région, Département, commune de Pierrevert, DLVA ; et privés :Crédit agricole, Evian, Renault, Olympus / Phox , l’Occitane, Terre d’Oc, le Golf de Pierrevert, la cave coopérative Petra Viridis ,les caves vinicoles de La Blaque , de Régusse et le Château de Clapier, le restaurant « chez Eric de Montfuron »,Jean Paul Julien , Nathalie Villain de Pierrevert, les éditions Arnaud Bizalion ; .
- tous les bénévoles qui ont conduit et hébergé les invités, gardé les expositions, préparé les vernissages, assuré l’accueil du public ; sans oublier les équipes techniques de la commune, de la DLVA, pour leur compétence et disponibilité.et toutes les bonne volontés qui permettent à ce festival d’assumer ses deux maitres mots ; qualité et convivialité.



Palmarès 2015

Prix des "Nuits de Pierrevert" 2015
Marie-Laure Louis



Prix spécial du jury
Philippe du Crest



Prix du public
Michael Augustin