Actualité

Appel à candidature pour les projections des « Nuits Photographiques de Pierrevert » 2017- 9ème édition

Le festival « Les Nuits Photographiques de Pierrevert » se caractérise en deux mots :
« Qualité, Convivialité ». Qualité par l’exigence de sa sélection, Convivialité par l’accueil des Pierreverdants.
Il offre l'opportunité à des auteurs-photographes de projeter leur travail au côté de grands noms de la photographie.

Le festival se déroulera entre le 27 et le 30 juillet 2017.

Chaque soir a lieu le vernissage d'une exposition, suivi à la tombée de la nuit d'une projection en plein air d'une quinzaine de photographes devant un large public.
Chaque photographe sélectionné s’engage à être présent durant le festival, à minima le jour de la projection de son travail, il sera invité à Pierrevert et accueilli bénévolement chez les villageois pendant toute la durée de son séjour.

Dossier de candidature pour les projections :
Un projet photographique cohérent de 15 à 30 photos environ pour une durée de projection n'excédant pas 3 minutes avec un bref texte explicatif.
Pas de thématique, juste un regard d’auteur.
Date limite de l'envoi de dossier : 28 février 2017
À envoyer à cette adresse mail : photographes.nuitsdepierrevert@gmail.com





Peter Knapp, invité d’honneur des 8èmes Nuits Photographiques de Pierrevert,

L’édition 2016 des Nuits photos de Pierrevert s’ouvre avec la présence de Peter Knapp à la Fondation Carzou, à Manosque, pour tout l’été, du 18 JUIN au 30 Septembre .

Son exposition « l’homme est partout » aborde différents thèmes :

La mode, puisqu’il fut le directeur artistique du magazine ELLE de 1959 à 1966, puis de 1974 à 1978, où il a construit sa réputation internationale par son approche très nouvelle et très libre de la photographie : ses mannequins bougent, font vivre les vêtements quelles portent…dans des décors qui nous rappellent que Peter a commencé sa carrière en étant peintre. Il redessine le logo de l’hebdomadaire et fait travailler les plus grands noms de la photographie : Oliviero Toscani, Sarah Moon, Jean-Loup Sieff... et collabore avec les grands couturiers notamment Courrèges dont il devient l’ami. Pendant les 10 années qui suivent, Peter Knapp revient à la peinture, fait des reportages dans le monde entier, réalise 42 films pour la télévision Française, et en fera encore 50 dans les années 90 et 2000 dont le magnifique documentaire sur Van Gogh.

Directeur artistique des Editions Sauret de 1967 à 1992, Peter Knapp remporte deux fois le prix du meilleur livre d’art décerné pour « Lumières de Chartres »et « Giacometti ».Le centre Pompidou lui confie les rênes de la collection contemporaine dans les années 80 ;

Ce « faiseur d’images »comme il aime à se définir, car il ne prend pas seulement des photos, il les compose, il les transforme…, est salué dans de multiples articles et émissions ; mais dit-il « la mode, pour moi, c’est du passé ».Même si c’est à la mode qu’il doit sa notoriété, il est aussi peintre, graphiste, typographe, plasticien, cinéaste ; Artiste iconoclaste, ce qui l’intéresse fondamentalement , c’est la fascination des effets du temps qui passe, le vieillissement inéluctable des êtres et des choses. Son travail explore cette usure du temps, l’érosion des formes, la dégradation de la beauté ainsi que la fuite des beaux moments de la vie ;

Il refuse d’être qualifié d’artiste engagé, et pourtant, ses photos en disent long … comme ces portraits anthropomorphiques de meules de foin, ou ces visages griffés, ces négatifs de femmes réunionnaises, sa série de « couleurs de peau », ou encore ces familles en apparence banale mais pourtant d’une vie si complexe ; On comprend que sa recherche est celle de l’homme : « L’homme est partout »

Peter Knapp a été l’un des pionniers du Festival de Pierrevert puisqu’il en fut le premier parrain à l’invitation de Stéphane Kosmann, le fondateur du festival en 2008. Il aime ce festival dont il a créé le logo, où les plus grands photographes : Oliviero Toscani, Sabine Weiss, Bernard Plossu, Sacha Von Dorssen, Hans Silvester côtoient de jeunes talents, dans une atmosphère chaleureuse, conviviale, mais toujours de qualité. Il y revient chaque année, reconnaissant à ce jeune festival son caractère unique au plan artistique et social, portant sur lui un regard bienveillant mais sans concession : « la révolution du regard se fait aussi à Pierrevert »….





Les 8 èmes nuits photographiques de Pierrevert : c’est parti !!

L’édition 2016 est bien amorcée : avec la présence de Peter Knapp, à la Fondation Carzou, du 18 Juin au 30 Septembre ; La marraine du festival de Pierrevert sera Marie Laure de Decker, grande journaliste et photographe Française, qui s’est livrée à la photo reportage dans tous les pays du monde où elle est passée, pour le compte du magazine Newsweek ou de l’agence Gamma, notamment le Tchad , le Vietnam, l’Afrique du sud où elle a rencontré Nelson Mandela, puis à la photo de cinéma, avec une attention particulière portée à Catherine Deneuve, en passant par la mode et la publicité. Un parcours d’une exceptionnelle richesse que nous aurons le plaisir de découvrir à Pierrevert.

D’autres invités de prestige sont attendus pour les expositions et les projections nocturnes :
-Aleksey Myakishev, photographe qui nous vient de Russie,
-Sans doute une exposition de Sabrina et Roland Michaud, couple de photographe ayant travaillé ensemble sur l’Asie et plus particulièrement les civilisations de l’Islam, de l’Inde et de la Chine.
-Un hommage à Jean-Pierre Sudre, grand photographe qui a vécu dans le Luberon.
-Guillaume de Sardes, photographe et directeur artistique du festival Photomed de Sanary.

L’appel à projets, lancé sur Internet, a rencontré un franc succès avec plus de 400 candidatures reçues. Un gros travail de sélection effectué par notre équipe artistique : François Xavier Emery, Alain Gualina, Henri Kartmann ; Les travaux de ces photographes seront soit exposés soit projetés lors des nocturnes ; En avant-première de ces soirées, les photos du village et des habitants de Pierrevert réalisées en 1950 par Mr Jules Imbert rappelleront des souvenirs précieux aux plus anciens ;
Le Président du jury, est également une personnalité bien connue puisqu’il s’agit de Charlélie Couture, musicien, chanteur et photographe. Et toujours ce qui constitue l’âme de ce festival, des rencontres, des débats autour des expositions et des projections, des lectures de portfolios, la leçon de photo qui sera donnée par la marraine, ainsi qu’un beau salon des éditeurs de livres de photographies en présence des éditions Bergger, du Bec en l’Air, Arnaud Bizaillion, Filigrane, de la fondation Suisse AUER , de la Fondation Blachère d’Apt.

Une semaine dédiée à la photographie sous toutes ses formes, accessible à tous, et pour le plaisir du plus grand nombre, où le partage et la convivialité restent les maitres mots.